Johnson& Johnson

gregdej

friends2

Nous dormons d’un sommeil merveilleux.
Une noix de coco qui dit bonjour nous accueille à la sortie de la tente. Sur sa peau lisse et verte, Vicky y a inscrit ce mot en écriture latine et dans la langue des coqs. Nous explorons un peu plus le village, un puits dans le sol, nous recueillons l’eau en attachant une bouteille à notre corde qui ne nous a pas quittés depuis le début de notre voyage.
L’eau est chaude.
Un puits d’eau douce chaude !
La douche s’impose. L’eau qui coule sur nos corps nous réveille petit à petit. Tout à l’air si simple ce matin. Greg rêve de nouveau à ses projets d’îles, de paillotes, d’accueil de voyageurs…
Johnson surgit du nulle part. Nous demande pourquoi nous n’avons pas dormis dans les maisons.
« – Ce n’est pas chez nous, on ne va pas s’inviter sans permission. »
Aujourd’hui sur Tanna, je ressens de nouveau ce plaisir de vivre simplement. Greg rit avec un de ses nouveaux jumeaux.
Johnson s’attache à lui et Greg s’attache à Johnson.
Les liens généalogiques s’étirent, chaussés de bottes de sept lieux . Greg fourmille de projets. Et s’il revenait ici, et vivait son rêve sur cette île avec les gens de Tanna.
Il est temps de lever l’ancre pour continuer l’exploration de l’île.
Nous remontons dans les terres. Johnson nous demande :
« -Vous êtes militaires ? »
« -Non, pourquoi ? »
« Vous marchez vite. »
Le voyage a dû nous façonner quelque peu.
Puis vient les adieux. Greg dit qu’il reviendra.

friends

foot

palmier2

palmier3

Nous arrivons à Moutain Breeze pour y rester deux nuits. Joseph et sa famille nous accueillent : tarot et manioc au lait de coco.
La vue est incroyable de ce côté de l’île. Le volcan d’un côté et une montagne compacte de verdure de l’autre. Nous sommes tout en haut du camping. Il y a des bungalows mais nous avons préféré nos tentes. Nous nous y sentons chez nous.
Joseph est fier de son île, de son peuple. Il prend une poignée de sable volcanique :
« -Tanna veut dire la terre, nous sommes donc intimement liés à ce sol, nous sommes les habitants de la Terre »
Le lendemain nous sommes conduits dans la forêt avoisinante pour y découvrir les plantes qui rythment la vie du Vanuatu, certaines encore fortement utilisées. Il nous apprend à trouver de l’eau dans les lianes, à découper du bambou pour détacher les pamplemousses, les oranges des hautes branches, à cicatriser des blessures en extrayant le jus de certaines feuilles.
Il nous invite à partager le repas avec sa famille.
« – Je n’oublie pas les visages. Vous arrivez en tant que touriste, vous repartez en tant qu’ami. »

sarah cacao

jeu

feuille

village

pereetfille

eftnb

Share Button