ANZAC Day

Image

25 avril. Il y a un an nous célébrions l’Anzac Day  dans le Western Australia, dans la petite bourgade tranquille de Tom Price. Aujourd’hui, nous sommes à Taupo la sportive.
(Anzac Day : commémoration de l’engagement Australien et Néo-Zélandais, pendant, entre autres, les deux grandes guerres.)

10h00
Nous attendons, curieux d’un souvenir revisité à la manière kiwi.
Nous apprécions toujours ce moment ensemble. Et on ressent que notre présence est vraiment importante pour les gens d’ici.

Le lever de drapeau se fait dans une ambiance solennelle. Les anciens du premier rang papotent en cadrant le chef d’orchestre concentré.

Image

Image

Image

C’est un prêtre qui officie. Cette marque de religion me surprend.
Des discours, des prières, des chants, les hymnes.

Fin de la cérémonie.

Nous cherchons le RSA, un club pour retraités ou non de l’armée, rien de tel pour continuer cette journée de commémoration. Greg arrête donc un petit bout de militaire au nom -si nous l’avons bien saisi- de Marie Clarisse.

Image

Elle nous l’indique puis remonte dans le bus avec ses camarades…

On aurait pu facilement le trouver en fait. Il suffisait de suivre un petit détachement au pas. Le RSA est bondé. Surtout au bar. On trouve une table, on s’installe. Notre présence se justifie par notre écharpe offerte par notre maman Australienne, Birdy, couverte de poppies -de coquelicots- symboles de ce jour.

Image

(dédicace à Birdy)

Tiens ! Une femme passe avec des plateaux remplis de gâteaux au chocolat, une autre avec des sandwichs. Après le discours d’honneur, c’est buffet à volonté.

Nous sirotions une bière quand Marie Clarisse :
– Qu’est-ce que je vous offre ?

Son amie et elle passent la fin d’après-midi avec nous, narrant les exercices pour devenir un vrai soldat : porter un sac de 45kgs (on est vraiment des fillettes avec nos 17kgs), ramper avec, creuser des trous de la taille d’une tombe pour y dormir …

Ca ne nous fait pas rêver.

Nous passons encore de délicieux moments en ce jour d’Anzac Day.

Share Button

RENCONTRES AU FIL-GURé

Il pleut, oui.

Alors on saisit le temps. On dessine, on gribouille , on coud…

Coudre ? Mais si, regardez, c’est caché dans chacun des dessins, des points de sutures qui relient chaque petite histoire des 40 000 kilomètres parcourus en Terra Australis.

Une pluie qui me permet d’être à l’heure, tout juste pour le concours de l’APAJ.

« Toujours sur le thème du voyage et de la découverte,
notre concours réservé aux moins de 30 ans, parrainé par Erik Orsenna.
Thème de l’année: sur la route et les chemins, à la rencontre des autres…
L’édition 2014 de notre concours a décidé de prendre l’air
pour raconter le monde et ses bouleversements.En France ou à l’étranger.
A pied, au coeur de la jungle, en route vers les sommets,
perdu dans l’immensité des déserts ou des mégapoles…
A travers des voyages intérieurs sur les chemins de la sagesse,
de la spiritualité et de la connaissance de soi…
A vous de tracer la route avec vos mots, vos images et votre musique. »

Alors bienvenue.

Bienvenue dans Rencontres au FILguré
en Terra Australis

Image

 

 

Image

 

 

Image

 

 

Image

 

 

Image

 

 

Image

 

Image

 

 

Image

 

 

Image

 

 

Image

 

 

J’aurais pu en remplir d’autres des pages tant riche a été ce voyage.
Merci à toutes ces rencontres qui m’ont inspirées ces traits … Et qui me gravent un sourire niais quand je pense à eux.

 

Début des résultats ?

Concours «Libé»-Apaj: les vingt dessinateurs finalistes

 

 

Share Button