En apesanteur

Image

Ca y est nous changeons de pays, de culture, de paysages, d’histoires et, nous le vivrons bientôt à nos dépends, de météo (comprenez le ciel ET le thermomètre).

Nous attendons au métro, nous attendons au bus, nous attendons au train de banlieue, puis à l’aéroport pendant notre escale à Sydney.

Dans les airs de Melbourne à Sydney, je me sens nostalgique.
A travers le hublot, les paysages défilent.

Image

 

Image

Australie.
Cette terre trop chaude, trop aride, trop ensoleillée, souvent trop désinvolte.
« No worries »… c’est le climat qui veut ça.

Une heure vingt suspendus dans les airs à ce souvenir de ces un an et demi passés sur ce continent surprenant.
Un an et demi, c’est long et c’est court ( » ça dure toujours, on s’en souvient  » ?)
D’incroyables souvenirs. Une vie différente où nous vivions de rien ou pas grand chose mais ayant tout.

Des morceaux d’Australie me reviennent, ils passent comme des notes de musiques laissant place à d’autres. Ils semblent infinis.
Je ne cherche pas à les fixer, à les rendre plus présents, plus réels à mon esprit que ce que la fugacité de la mémoire me les présente.
En bataille, en avalanche, en puzzle éparpillé sur le sol.
Je ne veux pas être triste.
Pourquoi l’être d’un bonheur passé ? Je veux être riche de ces moments, jamais me les rappeler avec tristesse. Je souris juste aux souvenirs que ce vol en apesanteur me renvoie.
Merci Australie pour cette année de Magie.

Sous nos pieds, dans nos têtes, au fond de nos rétines, nous gardons tout. Nous reviendrons peut- être. Pourquoi pas. Nous aurons des gens à retrouver ici.

Puis nous quittons l’Australie… pour de vrai. Un deuxième vol nous emmène de Sydney à Christchurch.
Nouvelle Zélande, île du Sud.

Il n’y a plus que l’océan qui défile à mon hublot. Reliés à mon accoudoir, des écouteurs fournis par la compagnie aérienne, de la musique classique accompagne cet au-revoir.

Le soleil se couche derrière nous… sur l’Australie.
Etrange symbolique.

 Image

Pour une fois, je n’ai rien prévu pour notre arrivée. Rien réservé, pas une chambre, pas un placard, rien. Il faut dire que c’est la première fois que j’enchaine les pays. Il est minuit quand nous arrivons.
–  » Montrez-moi vos chaussures »
– « Puis-je tâter votre cheville droite. »
– « Ah bon, et pourquoi pas la gauche ? »
Pas de réponse.
Le bicarbonate avec lequel je voyage ressemble à s’y méprendre à de la poudre à sniffer mais ne me cause pas d’ennui… étonnement.

Il est déjà une heure et demi du matin quand nous terminons les formalités douanières. 

Nous cherchons à rester à l’aéroport pour la nuit mais ce n’est pas la politique du lieu. Nous trouvons cependant un recoin quelques heures plus tard et la fatigue nous saisit sans broncher.

Nouvelle Zélande …

Share Button

0 thoughts on “En apesanteur

  1. La saga australienne se termine !
    J’ai bien envie de vous remercier, vous, les liseurs de l’extreme (oui je sais, parfois j’en écris des pages !).
    Vous êtes 68 aujourd’hui. 68 abonnés.
    Merci à tous pour votre soutien, vos petits mots, vos réflexions … j’essaierais de vous répondre plus souvent.

    Take Away Monde va fêter un peu plus particulièrement…trois d’entres vous.

    First_ Merci à LOIC pour ton flot de commentaires !
    Second_ Merci à FRED pour ton humour digne des « deux minutes du peuple », grâce à toi nous n’oublierons jamais Boon ;-).
    Et Third_ Merci à mon FRERE (oui c’est injuste et alors ?) qui s’est mis à commenter sur le tard mais qui frôle le prolifique Loic… 😉

    Merci encore.
    Je vous trouverai à chacun une bricole surprise à vous ramener 😉

    Au plaisir de vous lire !

  2. Greg a un sacré baluchon! Il semble faire la taille (et le poids) du bonhomme!
    Biz à vous!

    @Take away Monde: Je n’ai appris à me servir du clavier que très récemment…

  3. Si vous allé du côté de Westland National Park :

    Raelene and Colin Tuck

    Colin est un pilote d’hélico avec qui j’ai travaillé en Indonésie.
    Lui et sa femme tiennent un B&b à Fox Glacier.

    Cook Flat Road PO Box 46 Fox Glacier
    Phone: 03 7510 707, Fax: 03 7510 707

    Bon séjour dans ce merveilleux pays (encore plus du bout du monde) !!

    La bise

    Xtof

  4. Le signe que vous m’adressez – un 5 mars – pourrait aussi indiquer que notre cher Bur Buk est toujours parmi nous et qu’il me souhaite, à sa façon subliminale, un « Boon Anniversaire » !
    Bon vent donc et « Big Hug » à vous trois !!!

  5. Bienvenue en Nouvelle Zélande ! un pays que j’aurais adoré visiter : les plus belles montagnes du monde, dit-on, le pays où on a tourné le Seigneur des Anneaux…. profitez-en bien et mangez du mouton,!!!!
    Ramenez-vous des films aussi ou seulement des photos ? il faudra faire une conférence en rentrant !
    Je vous embrasse
    Une de vos grand’mères : Evelyne

  6. Sur la photo du haut, on voit bien votre différence d’humeur au moment de partir mais je ne dirai pas lequel des deux fait la gueule et a refusé de mettre ses chaussures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de m aider à lutter contre les faux commentaires ! *