Miel du Minotaure_ Coober Pedy

Autant sociaux que religieux, les dimanches matins nous font découvrir certaines figures de Coober Pedy.

Big Lucas porte bien son surnom, cette montagne croate s’est façonnée un jardin d’Eden au dépend de la terre aride du désert. Ici le verger, là le potager, ou les aromates. Il nous donne le nom de chacune de ses plantes, et de leurs bienfaits. Des chants enrobent le tout, c’est une immense volière d’oiseaux multicolores. Un pas plus loin, creusées dans la roche, de petites caves pour rafraîchir les ruches. Ça leurs évite de trop ventiler et donc de consommer du miel…

Les difficultés rendent créatifs. Coober Pedy est un vivier.

Yveline est française -ca y est vous connaissez tous les gaulois vivant ici-. Ce petit bout de femme sec comme une brindille mène sa barque dans les boyaux labyrinthique de la cité. En visitant son business, on pourrait croire qu’elle s’attend à une troisième guerre mondiale, au chaos, à un remake à la HG Wells. Mais il n’en n’est rien, son hôtel underground qui plonge à quinze mètres et se décline en de multiples chambres supportées par la simple perfection de la roche peut nourrir les imaginations, animer les fantasmes des châteaux aux oubliettes et aux passages secrets défendus mais à tout le confort du meilleur bed and breakfast. Elle est fière quand elle nous fait déambuler au cœur de la cachette du Minotaure. Elle peut. C’est d’une beauté énigmatique, comme on les aime.
(http://www.radekadownunder.com.au/)

En journée Greg joue les apprentis plombier en suivant Dave et Damien sur le terrain. Il marteau-pique du ciment, il découvre « où sont passes les tuyaux » (les tuyaux, les tuyaux), il joue à la scie sauteuse, il creuse, branche, coupe, visse et pose du bois… pendant qu’avec Amandine on réinvente l’artisanat de la Mother Land de Damien, la Pologne, sur la porte du poulailler.  Wycinanki (prononcez : vitchinianki) signifie découpage. Nous avons pris un modèle que nous avons adapté à l’Australie. C’est long mais les poules se prennent pour des coqs désormais tant elles sont fières de leur extérieur. Les couleurs détonnent avec l’ocre omniprésent.

 Image

Nous avons eu l’immense bonheur de vivre notre premier Drive In. Je ne parle pas de la file au Macdo pour commander votre Happy Meal (pour le cadeau) et vos 75 burgers. Je parle de la légende américaine, je parle pop-corn, je parle Retour vers le futur, je parle se rouler des palots en bagnole, je parle des blousons des équipes de sport des universités et des pom-pom girls… j’évoque bien sur le cinéma en plein air dans votre vieille carcasse de tôle.

MY DREAM CAME TRUE !

Le film était un navet, bien américain justement, mais rien n’aurait pu gâcher ces cent vingt minutes de pure jouissance. Merci Amandine pour avoir sublimé l’instant en préparant du popcorn. Le mythe était complet grâce à toi. Je peux cocher cette étape de ma to do list.

Il faut aussi avoir des envies accessibles et niaises. Ça fait du bien et le bonheur qu’elles procurent n’en est pas moins grand.

Pour remercier nos hôtes de ces moments partagés nous proposons le restaurant à la maison. « Tu t’occupes de rien, on s’occupe de tout. » Nappe noire, bouquet, bougies…pour les yeux. Foie gras, confit d’oignon, Gewurst, pommes de terre farcies…pour les papilles. L’élégance n’a pas besoin de couverts en argent.

 Image

Image

Je vous épargne les cours de dessin avec Simina, chétive mais charmante roumaine, et son mari viKtoR, ma chute dans un schaft -puis- heureusement peu profond, une nuit après un camaïeu de vodka miel, cerise pour fêter la vie qui danse ou encore les soirées karaoké avec massacres de quelques chansons anglophones…

Un matin, nous décidons de laisser notre couple de jeunes mariés respirer. Nous quittons les lieux de peur de finir par prendre trop de place, et accessoirement racines. Nous sommes adoptés par l’homme chez qui nous travaillons depuis un peu plus d’une semaine déjà. Nous l’avions rencontré deux fois avant de trinquer cette fois à notre accord merveilleusement inattendu:

Nous l’aiderons à creuser son dugout -sa maison souterraine-.

Share Button

0 thoughts on “Miel du Minotaure_ Coober Pedy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de m aider à lutter contre les faux commentaires ! *